THE GRAND BUDAPEST HOTEL

Le tout dernier film de Wes Anderson a déjà fait beaucoup parler de lui depuis Berlin. Le voici enfin sur nos écrans de San Francisco!

 

 

 

Depuis Rushmore et The Royal Tenanbaums (oui, on sait, c'est vrai, il y a eu Bottle Rocket en premier... mais celui-là, on ne l'a pas vu!), on aime l'esthétique, l'humour limite absurde, la poésie, les couleurs, le ton, le discours et la folie douce amère. The Grand Budapest Hotel, au vu du trailer, ressemble à une apogée de tout cela, servie par une foule d'acteurs incroyables: Ralph Fiennes, Owen Wilson, Edward Norton, Jude Law, Bill Murray, Adrien Brody, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Tilda Swinton! Le tout avec une jolie french touch puisque Mathieu Amalric et Léa Seydoux font partie de l'aventure.

 

Quant à la musique originale, elle est signée par le Français Alexandre Desplat, qui a déjà travaillé à plusieurs reprises avec Wes Anderson (Moonrise Kingdom et Fantastic Mr Fox) et qui a composé pour des dizaines de films prestigieux dont The King's Speech, The Tree of Life, Argo, Renoir... pour n'en citer que quelques uns.

 

On vous laisse regarder la bande annonce qui laisse présager un film burlesque, pince sans rire, graphique, coloré, décalé et au rythme emporté. 

 

L'histoire se passe pendant l'entre-deux guerres. Le légendaire concierge d'une grand hôtel de luxe et son jeune protégé se retrouvent impliqués dans une histoire mêlant le vol d'un tableau de la Renaissance, la bataille pour une énorme fortune familiale, et le lent puis soudain bouleversement qui transforme l'Europe en cette première moitié de XXème siècle.

 

Depuis la première du film au Festival de Berlin, il se dit que la performance de Ralph Fiennes est tout simplement brillante. Au delà de l'esthétique impeccable (signe extérieur de créativité de Wes Anderson qu'on lui reproche parfois de privlégier aux dépens du fonds), au delà de l'intrigue, du récit de meurtre, de vol, d'amitié improbable, le film dépeint un monde passé où la montée du fascisme et l'imminence de la guerre bouleversent les rapports, les valeurs et les consciences.

 

 

 

 

Grand Budapest Hotel

À partir du 13 mars 2014.

Séances à San Francisco