Redha Medjellekh danse à San Francisco avec 836M

Le 23 juin, la galerie 836M avait réuni une centaine de personnes pour dévoiler le travail de Redha Medjellekh lors de sa résidence artistique à San Francisco.

 

Julie et Sébastien Lépinard ont créé la galerie 836M en 2015 avec la collaboration  d'Agnès Faure, avec à l'esprit l'envie de partager leur passion pour l'art, la conviction que l'art a le don de réunir les gens, de les rapprocher et de contribuer au changement et au progrès.

 

Ils sont littéralement tombés sous le charme de la vidéo Paris is kissing, créée par Redha Medjellekh après les attentats de Paris en Novembre 2015, vidéo qui s'est propagée sur les réseaux sociaux pour porter son message d'amour et de résilience.

 

 

 

L'affinité entre 836M et Redha Medjellekh semblait couler de source. 

 

Danseur, chorégraphe et concepteur/réalisateur/producteur de vidéos, Redha Medjellekh a été convié à venir passer le mois de juin en résidence artistique à la galerie 836M qui exposera son travail jusqu'en septembre 2017.

 

Le vendredi 23 juin, Redha Medjellekh était naturellement présent avec Julie et Sébastien Lépinard et Agnès Faure pour nous présenter le résultat de son aventure San Franciscaine, accompagné de sa fille Amani et de sa grand-mère Zhora qui ne le quittent pas.

 

 

Il nous a exposé son plaisir d'être ici, son idée originale, ses rencontres, ses découvertes. En premier lieu, Redha nous a raconté sa passion pour la danse, ce qu'elle permet, quel outil fantastique elle représentait, un média au pouvoir exponentiel grâce aux réseaux sociaux.

 

Avec 836M, l'ambition affirmée est bien de montrer et démontrer que la danse permet de dépasser les obstacles et de donner, de partager de l'espoir. Fondée sur une idée forte, la danse devient un véhicule pour partager des messages essentiels et un outil universel formidable pour connecter les êtres de toute origine.

 

Lors de sa résidence à San Francisco, Redha s'est concentré sur 2 projets liés pour l'un à l'Amérique de Trump, l'autre purement à San Francisco.

 

Dancers vs Trump quotes, telle est la première vidéo que Redha nous a présentée. Les paroles de Donald Trump sont à l'esprit de tous, des paroles souvent choquantes, bouleversantes, brutales. Redha est parti à la rencontre de danseurs locaux, du Ballet au Hip Hop, a travaillé avec eux sur une chorégraphie qu'il a conçue et imaginée. Le résultat est poignant, peut-être encore plus pour nous, résidents américains qui avons subi les mois de campagne électoral et les premiers mois de présidence où les tweets s'enchainent, de brutalité en provocation.

 

La vidéo partagée depuis vendredi 23 juin, a déjà été visionnée plus d'1 million de fois. Nous vous laissons la découvrir à présent. N'hésitez pas à la partager. ''Laziness is a trait in blacks'' est la première phrase de la vidéo, ne serait-ce que la citer, est une source de honte.

 

La musique est de Ours Samplus. Il s'agit de leur remix de ''I'll put a spell on you'' qui semblait fait pour cette chorégraphie.

 

Newsweek a interviewé Redha et a mis en avant cette vidéo atypique.

DONALD TRUMP'S MOST OUTRAGEOUS QUOTES, PERFORMED BY DANCERS - Newsweek

 

 

 

Redha nous a aussi présenté la vidéo créée avec des résidents du Tenderloin, le quartier emblématique de San Francisco. Son idée a été de dépasser les stéréotypes pour réaliser une oeuvre collégiale avec les habitants du quartier. Nous avons eu le privilège de visonner un aperçu du résultat final. Redha est parvenu à créer comme une connivence boulerversante, une complicité créative et créatrice qui semble jaillir de l'image. Il est allé à leur rencontre grâce à Glide notamment, dont l'action est salutaire. Nous partagerons cette vidéo quand elle aura été complètement finalisée.

 

 

[email protected]

MovingMinds

La galerie sera ouverte sur RV en juillet avec des photos et des vidéos du travail de Redha, et des vidéos du San Francisco Dance Festival.

www.836m.org

www.redisdancing.com


redisdancing 836Mredisdancing 836M