LE MARCHE IMMOBILER DE SAN FRANCISCO MONTRERAIT-IL DES SIGNES DE FAIBLESSE?