NIGERIA, ARTS DE LA VALLÉE DE LA BENOUÉ

Cantor Arts Center, 16 mai-14 octobre, Entrée gratuite

L'exposition proposée par le Cantor Arts Center nous emmène au Nigeria, le long de la grande rivière Bénoué.


Inaugurée par le Fowler Museum de Los Angeles il y a quelques mois,  “Central Nigeria Unmasked: Arts of the Benue River Valley” a été organisé en partenariat avec le Musée du Quai Branly qui l’accueillera dans quelques mois. Elle réunit plus de 150 objets, sculptures et masques en bois et métal, vases en céramique, en provenance d’institutions publiques et de collections privées des États-Unis et d’Europe.


L’exposition nous fait remonter le cours de la rivière Bénoué, à contre courant, de la basse vallée du fleuve, à sa partie centrale, puis à son bassin supérieur. On découvre ainsi dans leur contexte géographique les œuvres et styles artistiques de plus de 25 groupes ethniques. Chaque objet a une signification indissociable des difficultés et des étapes de la vie (la naissance, les rites initiatiques, le mariage, la maladie et la mort) dans la vallée du Bénoué.

On a particulièrement apprécié les figures maternelles portant plusieurs enfants, les statues en bois épurées et abstraites, les vases anthropomorphes aux détails extrêmement fins, réalisés en argile principalement par des femmes et utilisés lors de cérémonies destinées à guérir les malades et protéger les guerriers et chasseurs, les emblèmes rituels, les masques en bois au visage humain ou animalier… auxquels viennent s’ajouter des films de scènes de danses initiatiques fascinantes et des cartes de la vallée qui nous aident à mieux comprendre le rôle de ces objets dans la vie de cette région peu connue d’Afrique.


L’exposition est très bien faite, avec de grands panneaux qui expliquent la signification des objets, l’histoire de la région et l’importance de la Bénoué dans la transmission des traditions artistiques, comment les œuvres sont arrivées jusqu'à nous…

 

On vous recommande donc vivement de venir visiter cette exposition avec ou sans enfant, pour sa qualité bien sûr, parce qu’elle sera ensuite au Musée du Quai Branly et que vous l’aurez vue avant, mais aussi pour le Cantor Arts Center, le « petit » musée du magnifique campus de Stanford qui ouvre ses portes gratuitement au public.


De nombreux programmes sont organisés dans le cadre de l’exposition : visites guidées gratuites trois fois par semaine (le musée propose des conférencières qui parlent français), un festival de films du Nigeria (Nollywood Film Festival, le 9 juin), des conférences, un summer camp (30 juillet-3 août) pour enfants (grades 1 à 6).


Central Nigeria Unmasked: Arts of the Benue River Valley

Cantor Arts Center

Stanford Campus, Museum way.

Mercredi-Dimanche 11am-5pm

Jeudi nocturne jusqu'à 8pm.

Gratuit. Parking payant en semaine, gratuit à partir de 4pm et le week-end.

museum.stanford.edu

 

 

Credits Photos:

Gauche: Ochai (active circa 1910–1950), Crest mask. Oglinye, Idoma peoples. Early to mid-20th century. Wood, pigment, vegetable fiber, bead. Height: 14 inches. Private Collection, Paris. Photograph © Hughes Dubois, 2010.

Droite: Soompa (Active 1920s–1940s), Double-figure statue. Chamba peoples, Mapeo village. Circa 1940. Wood. Height: 21.3 inches. Virginia Museum of Fine Arts, Gift of Robert and Nancy Nooter. Photograph Travis Fullerton© Virginia Museum of Fine Arts.