MY FRENCH FILM FESTIVAL 2015

Le cinéma francophone est à l'honneur avec la 5ème édition de ce Festival pas comme les autres! Du 16 janvier - 16 février, 2015, c'est l'occasion de regarder des films bien câlés devant votre ordi et d'être membre du jury!

 

 

Unique en son genre, ce festival en ligne est proposé et organisé par Unifrance, association dont le but est de promouvoir le cinéma français dans le monde au travers de ses jeunes réalisateurs.

 

Le principe est simple : 1,99 € pour voir un des 10 longs métrages sélectionnés ou 9,99 € pour un pass à l'ensemble des films. Et cette année, les court-métrages sont gratuits. 

 

À noter, malgré tout, des limitations pas toujours très cools, mais il est vrai que gérer un tel festival ''all over the world'' est un sacré défi: certains films ne seront pas visonnables à cause de limitations géographiques et carrément... les long-métrages ne seront pas du tout visibles en France! Ça fait un peu ironie du sort.

 

Mais dans la version cool... dans certains pays (en Chine, en Inde, en Turquie...), tout est gratuit! Merci!

 

 

 

Allez-y, faites vos commentaires, mettez des notes et à la fin…3 prix seront décernés aux long-métrages : celui du Public (c’est vous, c’est nous!!) et il s'appelle le Lacoste Audience Award, celui de la presse internationale et celui des cinéastes (qui existe depuis l'édition 2014) qui réunit... des cinéastes étrangers et qui est présidé cette année par Michel Gondry.

 

 

Pour la sélection, on va faire simple et citer quelques noms parmi les personnalités les plus remarquées... Mélanie Laurent, Benoît Poelvoorde, Ludivine Sagnier, Laurent Lafittte, Anne Brochet, Reda Kateb (mémorable dans Un Prophète), Olivier Peillon, Louise Bourgoin, Jean-Marc Barr...

 

Vous voyez, on a fait simple, et c'est impressonnant. En réalité, on a envie de les voir tous. C'est ce que l'on comptait faire, sauf que l'on vient de découvrir, la veille du premier jour du festival, que certains films ne seraient pas visionnables aux Etat Unis, en l'occurence, Eastern Boys et Hippocrate. Dommage!

 

Cela dit, 3 films hors compétition, ont été ajoutés dont C'est dur d'être aimé par des cons, Ce dernier film, on ne peut plus d'actualité, est un documentaire couvrant le procès de Philippe Val, à l'époque rédacteur en chef de Charlie Hebdo, assigné en justice pour avoir reproduit les 12 caricatures dannoises qui avaient déclenché la polémique. Les interventions des personnalités, les prises de position des différents intervenants nous aident à mener une réflexion essentielle après les événements dramatiques que nous venons de vivre.

 

 

Une place sur la terre (A PLace on Earth) parce que la prestation de Benoît Poelvoorde échappe au burlesque dont il est coutumier.

 

 

Respire (Breathe) de Mélanie Laurent. Car si l'actrice et réalisatrice française s'est fait raillée pour certaines de ses interventions récentes, les critiques de son film sont excellentes et insistent sur la qualité, la subtilité et l'efficacité de la réalisation et direction d'acteurs.

 

 

Eastern Boys

Olivier Rabourdin, champion des 2nds rôles, bouleversant dans Des Hommes et des Dieux, souvent flic comme dans Welcome ou Poupoupidou (2 styles très éloignés), médecin dans Augustine, il offre un regard triste parfois blasé que l'on n'oublie pas.

Il est un bourgeois quadragénaire quiva vivre une histoire avec un prostitué d'Europe de l'Est. Ils setont amants, amis et même parents dans ce drame qui analyse les rapports étranges et puissants de domination entre les hommes.

 

 

Tristesse Club, parce que le synopsis nous intrigue (Si vous aimez les jeux de pistes, les vieilles Porsche, les soeurs qui n'en sont pas, les pères pas vraiment morts, les lacs et leurs secrets: bienvenue au club.) autant que le trio d'acteurs nous attire (Ludivine Sagnier, Laurent Lafitte, Vincent Macaigne).

 

 

(Les) Gazelles, comédie de femmes réalisée par une femme. On aime beaucoup Anne Brochet et Audrey Fleurot nous avait bien fait rire dans Intouchables.

 

 

 

Hippocrate(s)

Entre Vincent Lacoste des Beaux Gosses, Reda Kateb (la gueule cassée inoubliable d'Un Prophète) et Jacques Gamblin, difficile de résister. Sans parler des critiques ultra élogieuses dans la presse lors de sa sortie en France.

 

 

Comment j'ai détesté les maths

Les maths dirigent le monde plus qu jamais. Tout est algorythmes, calculs, stats et formules. Au ays de la Silicon Valley, de Google et de Facebook, ce documentaire est plus que pertinent.

 

 

Tirez la langue mademoiselle (Miss and the doctors) était déjà présenté au French Cinema Now en 2013. Si vous l'aviez raté, c'est un peu le moment ou jamais.

 

 

L'étrange couleur des larmes de ton corps.

Ben nous, on n'est pas sûr d'avoir envie de le voir,parce qu'on n'est pas trop cinéma d'horreur. Mais on vous conseille vivement d'aller lire la critique des Inrocks pour vous donner une idée. Ils y parlent d'un film-trip suave et morbide. À méditer et possiblement à voir!

 

 

Vandal

On a très envie de le voir! Un casting surprenant, des critiques ultra positives et un thème... le street art! So very local! So very d'actiualité! Ce que les Inrocks nous en disent.

 

 

 

My French Film Festival 2015

Du 16 janvier au 16 février 2015

www.myfrenchfilmfestival.com