KEITH HARING: THE POLITICAL LINE

Le de Young nous propose une exposition extraordinaire sur Keith Haring qui met en lumière son inlassable engagement politique et social.

 

 

En 2013, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, avec le CENTQUATRE, avait consacré une rétrospective de grande envergure à l’artiste américain Keith Haring. Cette exposition avait pour but d’appréhender l’importance de son œuvre et plus particulièrement la nature profondément ''politique'' de sa démarche, tout au long de sa carrière.

Avec une sélection d'œuvres réalisées sur toile, sur bâche ou dans le métro, cette exposition était  l’une des plus importantes jamais réalisées sur cet artiste. Keith Haring fut l’un des artistes les plus célébrés de son époque, et aujourd’hui encore tout le monde connaît son style incomparable et son répertoire de signes emblématiques. Il a été exposé avec Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg, Jenny Holzer et Daniel Buren, dès la Documenta 7 en 1982 et dans des musées et biennales du monde entier.

 

 

 Photo Credit: (c)sabrina bot

 

Alors, quelle formidable initiative du de Young! Le curateur de l'exposition parisienne Dieter Buchhart a travaillé en collaboration avec Julian Cox, ''founding curator of photography and chief administrative curator at the Fine Arts Museums of San Francisco''.

 

Le résultat? Près de 130 oeuvres qui semblent relater un récit, celui de l'engagement poilitique et social de Keith Haring tout au long de son oeuvre, engagement face au désarmement nucléaire, aux injustices liées au racisme, à l'environnement, au capitalisme triomphant, face au Sida, qui aura raison de l'artiste. Keith Haring décèdera en 1990. Il aura par son art combattu la maladie et contribué à la prise conscience du fléau au niveau international. Il fut ainsi l'un des activistes les plus virulents pour éveiller les consciences et pour aboutir à l'éradication de la maladie.

 

Cette exposition s'achèvera en février 2015, exactement 25 ans après le décès de Keith Haring. C'est vrai que l'univers de l'artiste est indéniablement rattaché à new York, mais San Francisco est une ville hautement symbolique et a régulièrement accueilli l'artiste et lui rend désormais hommage de façon remarquable comme avec son tryptique en bronze exposé dans la Grace Cathedral! Incroyable quand on pense aux nombreuses croix cassées des oeuvres de Keith Haring.

 

Cette exposition est aussi une sorte de révélation. Elle nous présente un artiste avec un vrai rêve, qui malgré la noirceur, pense que quelque chose de bon et de bien verra la jour malgré tout.

 

''It is amazing that the question of social justice and change that Keith Haring devoted himself to has not been addressed before in a major exhibition'' says Dieter Buchhart.'' Haring understood that art was for everybody -- he fought for the individual and against dictatorship, racism and capitalism. He was no utopian, but he had a dream that ‘nothing is an end, because it always can be the basis for something new and different.''

 

 

 Photo Credit: (c)sabrina bot

 

On y retrouve la présence admirative de Andy Warhol, le mentor et l'ami, on y trouve la rage, l'engagement, l'inspiration de Hieronymus Bosch (dont on savait qu'il était avant-gardiste, mais c'est encore plus évident et de façon bouleversante ici.), des oeuvres pour la plupart sans titre laissant ainsi à chacun une libre interprétation, un artiste d'une résilience formidable (Il a continué de travailler après avoir eu le diagnostique du Sida en 1988.), le précurseur du Streetart tel qu'on le conçoit aujourd'hui, l'actualité troublante totale de son combat et de ses engagements.

 

Le de Young nous présente l'une de ses plus belles expositions au même titre que celle dédiée à David Hockney ; A bigger exhibition. Cherchez le petit boudha, tel l'Emmanuel, à la fin de l'exposition qui est l'une des preuves les plus évidentes de l'optimisme forcené de l'artiste. Vous serez subjugués par les couleurs, les lignes bien sûr, les hiéroglyphes, les danses macabres pas si macabres, les espoirs, les perspectives avec ce sentiment agréable et pourtant particulier de découvrir complètement des oeuvres et un artiste que vous pensiez connaitre déjà.

 

On vous l'a dit, cette exposition est comme une révélation. 

 

 Photo Credit: (c)sabrina bot

 

Laissez vous porter et suivez la ligne de Keith Haring!

 

 

Keith Haring: The Political Line

de Young Museum

Du 8 novembre 2014 au 16 février 2015

Pour en savoir plus et réserver vos places.