INTERVIEW DE YANN ARTHUS-BERTRAND À SAN FRANCISCO

Yann Arthus- Bertrand est venu présenter HUMAN, son dernier film,  et parler de WOMAN, son prochain, en Californie, à Los Angeles, San Francisco, Menlo Park et Stanford. 

 

Il a eu la gentillesse avec Anastasia Mikova de nous accorder un peu de temps. Nos impressions et récit de notre rencontre... 

 

Cette dernière semaine de juin, tout le monde n'avait que cette question ''à la bouche''... ''Alors, tu as vu Human? Tu es allé à San Francisco? Tu as vu, le film est aussi passé à LA!...''

 

J'y étais, en l'occurence à l'AMC Vanness et deux jours plus tard, j'ai eu le plaisir d'aller à PARISOMA assister à une discussion menée par Domnique Piotet avec Alexandre Mars et Yann Arthus-Bertrand.

 

Tout l'effet que HUMAN nous fait

 

HUMAN est incontestablement un film bouleversant, qui nous fait voguer au coeur de sentiments et émotions diverses, parfois opposées, voire contradictoires. On passe du sourire à la gêne, de l'attendrissement à la culpabilité, de la compassion à l'empathie. 

 

Comme Yann Arthus-Bertrand nous le redit, ''c'est un film différent, tout simplement en premier lieu, parce que ce n'est pas un film de divertissement''.

 

HUMAN, ce sont 2000 interviews et 120 présentées dans le film, 2 ans de voyage, 2 ans de rencontres avec ces questions sur l'amour, le bonheur et le sens de la vie.

 

Yann Arthus-Bertrand nous explique que ce fut pour ces personnes comme une thérapie. En effet, les questions leur étaient posées pour leur donner comme un cadre, une base, et en réalité, elles se laissaient aller, continuaient d'elles-mêmes. ''Les personnes finalement nous oubliaient, ne faisaient plus attention à nous, et finissaient par dire des choses qu'elles n'avaient pas forcément envie d'exprimer en premier lieu. Mais elles se sentaient mieux, comme libérées au final.''

 

Cet effet de catharsis est compréhensible pour ces personnes qui nous révèlent leur humanité. Il est réel aussi pour les spectateurs tant ce spectacle nous mène nous-mêmes sur la voie de l'introspetion. Qu'aurions-nous dit à leurs places ?

 

Yann Arthus-Bertrand est ressorti enthousiaste de son expérience californienne. Ce qui l'a le plus marqué dans l'audience, c'est cette impression que les américains étaient très connectés avec leurs émotions.

 

''On a tous un peu de Trump en nous''

 

C'est l'une des phrases les plus marquantes de Yann Arthus-Bertrand et que Dominique Piotet a d'ailleurs repris à Parisoma lors de leur conversation. 

 

Car naturellement, venir avec HUMAN dans l'Amérique de Trump soulève de nombreuses interrogations. La réponse du réalisateur français est comme un constat de la diversité parfois contradictoire de l'homme.

 

Trouver sa mission

 

Telle est l'ambition du film HUMAN, réaffirmée par Yann Arthus-Bertrand. À Parisoma, interrogé sur la possibilité de l'optimisme, il nous a simplement dit qu'il était trop tard pour les pessimisme, que toute action est utile, que le bonheur est dans l'action et que nous avons tous une mission. Il s'agit de la trouver. HUMAN est un encouragement à le faire, cette déclaration une définition de l'espoir qui porte Yann Arthus-Bertrand et qu'il partage.

 

Il a cette conviction que chacun peut contribuer à changer le monde. Ce fut d'ailleurs tout le sujet de cette conversation à Parisoma avec l'écho de Alexandre Mars, entrepreneur social, qui, avec EPIC Foundation, met au service de la philanthropie son expertise et son savoir. Son message est lui-aussi porteur d'espoir, parce qu'il croit à la génération à venir (une génération qui a besoin de sens, de ''purpose'') et que des actions concrêtes ont déjà été enclenchées pour faire de ce monde ''a better place'', pour contribuer au changement des esprits et des actes, pour promouvoir et encourager le succès.

 

 

 

Si vous avez la bonne idée et la chance de passer à Paris dans un avenir proche, faites un détour par la Fondation GoodPlanet, située au coeur de Bois de Boulogne. Une exposition dédiée à HUMAN y est actuellement présentée.

www.goodplanet.org

 

 

WOMAN

 

Naturellement, nous avons parlé de WOMAN, le projet actuel de Yann Arthus-Bertrand. Anastasia Mikova nous a rejoints pour en parler... bien sûr... il nous fallait une femme pour parler de WOMAN, film qui donne la parole aux femmes.

 

Photo by Sabrina Bot 

 

Anastasia Mikova travaille avec Yann Arthus-Bertrand depuis plusieurs années. Rédactrice en chef de l'émission ''Vu du ciel'' en France, elle fut 1ère assistante réalisateur pour HUMAN et co-réalisera WOMAN avec Yann.

 

WOMAN est comme une évidence après avoir fait HUMAN. Anastasia nous explique tout simplement que les femmes ont une envie particulière de s'exprimer, qu'il y a actuellement un mouvement fort auquel elle et Yann ont envie de contribuer. ''Les femmes ont des priorités différentes, une vision différente, une approche différente.''

 


 

WOMAN a l'ambition d'illustrer ce que c'est d'être une femme aujourd'hui, ce qui fait une femme aujourd'hui. ''Et pour le dire, qui mieux que les femmes. Alors, dans ce nouveau film, la parole, pour une fois, leur sera donnée en exclusivité, pour n'écouter qu'elles.''

 

Anastasia insiste sur son parti-pris. Il ne s'agit pas d'un film féministe. Les femmes ont une vision différente de la vie et des choses, ni pire, ni meilleure. Le film a pour but de la révéler dans sa multiplicité et sa diversité.

 

Prise de conscience, mission et action

 

Dans son objectif de prise de conscience et d'encouragement à agir, WOMAN le film sera aussi la base d'un vaste projet multimédia  facilitant l'accès aux images et à l'information, pour informer d'une part mais aussi donner l'envie et des idées concrètes pour changer les choses. Comme pour HUMAN, l'idée est d'inspirer des missions et des actions.

 

Car tout part malgré tout d'un constat terrible que nous rappelle Yann : ''les femmes représentent 75% de la population mondiale la plus pauvre, les femmes utilisent 90% de leurs revenus pour leur famille''. Quelle émancipation possible dans un monde dirigé et conçu par des hommes? WOMAN veut donner une vision alternative par le témoignage des femmes elles-mêmes.

 

L'équipe a déjà réalisé de nombreuses interviews, parle encore d'une année complète de travail et espère présenter WOMAN à Cannes au printemps 2019 (quand HUMAN avait été présenté à Venise). 

 

Alors que les nouvelles quotidiennes ne cessent de souligner la vulnérabilité des Femmes et de leur condition dans le monde, depuis les contrées les plus reculées jusqu'aux sociétés les plus modernes (comme les scandales récents de harcèlement dans la Silicon Valley...), ce film est un symbole incroyable.

 

Comme disait Aragon, l'avenir de l'homme est la femme... parfois, il faut juste le rappeler aux hommes.

 

 

WOMAN

Co-réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Anastasia Mikova

Hope Production