BOMBINO IN SAN FRANCISCO

Et à Oakland! 2 concerts en mai! Courez voir et écouter Bombino! Attention... vous allez adorer!

 

 

En bref, Bombino, ou plus exactement Omara ''Bombino'' Moctar est un guitariste Touareg Nigéren. 

 

Pour vous donner un peu de contexte, le Niger a un emplacement géopolitique particulièrement sensible, entouré de la Lybie, l'Algérie, du Mali, du Burkina-Faso, du Bénin, du Nigéria, et du Tchad. Le pays a pas mal de richesses naturelles tout aussi sensibles: or, fer, charbon, uranium et pétrole. Après une histoire politique chaotique (et pas mal militaire), le Niger est devenu un état démocratique depuis les élections qui ont eu lieu en mars et avril 2011. 

 

Bombino a connu aussi une existence chaotique faite de drames et d'exils. En 1990, alors qu'il n'a qu'à peine 10 ans, il doit fuir en Algérie à la suite de la première rébellion touarègue. Lors de son exil, il apprendra la guitare par vidéos de Jimmy Hendrix et Mark Knopfler interposées. Il reviendra en 1997 et démarrera une carrière de guitariste professionnel. En 2007, une nouvelle rébellion touarègue le poussera encore à l'exil. Le pouvoir avait banni la guitare devenue à ses yeux un symbole de résistance des Touaregs. À l'épouqe, 2 amis musiciens de Bombino ont été éxécutés. La seule solution était de partir... pour mieux revenir en 2010, et il donnera un concert mémorable à Agadez, marquant la fin du conflit.

 

 

Depuis, la notoriété de Bombino a bondi en dehors des frontières du Niger. Les sons de sa guitare sont arrivés aux oreilles de Dan Auerbach (des Black keys) qui a même produit son dernier album.... Nomad, sorti en 2013.

 

L'année dernière, Bombino prenait même part à la grande célébration Rock and Pop de Coachella.

 

Quant à nous, on a eu le grand bonheur de le voir et l'écouter sur scène lors de son dernier passage à the Independent déjà. Formidable!!! Mais on pourrait aussi dire... magique, prenant, ensorcelant, envoutant, hypnotisant, énergisant, renversant, inattendu, incroyable, brillant...

 

Bombino est un génie de la guitare. Au premier son, vous restez interpellé. Du pur talent avec l'humilité en plus.

 

À la fin du premier morceau, vous êtes tout sourire du plaisir qui vient d'arriver et de celui qui s'annonce. Tout s'emballe, s'enchaine, file, les rythmes et les sons portant les paroles en Tamasheq (langue que d'ailleurs, on a découverte dans le film Timbuktu. Petit reminder au passage pour vous dire d'aller le voir!). On vous conseille d'observer les mains de Bombino et la danse effrenée de ses doigts effilés. Un spectacle à part entière.

 

 

Un petit extrait, pour vous donner une idée de l'ambiance...

 

 

 

Foncez! On ne peut que vous souhaiter la même extase!

 

 

BOMBINO

@ the New Parish 

Mardi 12 mai 2015

Pour acheter vos billets        

 

@ the Independent

Mercredi 13 mai 2015

Pour acheter vos billets


 

 

 

 

Top picture 

Credit photo : Tom Leentjes